jeudi 22 septembre 2016

Passé Récent

Rieuse des Forges, Concours national 2009.

À la veille du 114ème Concours national de la race percheronne,  les 24 & 25 septembre, au haras du Pin, nous vous proposons quelques images glanées lors des Concours nationaux de la décennie passée.

Concours national 2010.

Atol d'Atout, Concours national 2012.

Concours national 2007.

Concours national 2006.

Concours national 2006.

Concours national 2013.

Virtuose du Valmartin, Concours national 2012.

Kalmie, Concours national 2008.

Concours national 2014.

Duke d'Urbise, Concours national 2015.

Troubadour des Hâtes, Concours national 2009.

Sélamy Choty, Concours national 2009.

Arnac de St Aignan, Concours national 2013.

Toti de la Comoche, Concours national 2010.

Concours national 2014.

De La Fauche Dans Le Perche



Septembre, c'est le mois de la fauche. Fauche tardive, bien évidemment.
Cette expression de 'fauche tardive' correspond à une gestion spécifique de prairies extensives et d'espaces humides difficilement valorisables par une agriculture intensive classique et qui, laissés en "jachère", font l'objet d'une ou deux tontes annuelles, et parfois d'une tonte de type gyrobroyage à la période automnale quand l'état de la végétation l'impose.

Il y a une dizaine de jours, Falbala et Artus, percherons de leur état, attelés à un avant-train motorisé Pioneer (essence, 35 CV) suité d'un gyrobroyeur, un ensemble coordonné et dirigé par Jean-Baptiste Ricard et Laura Chiron, s'en sont pris à une zone humide gagnée par la végétation.
Cela s'est passé sur deux jours, à la Maison du Parc naturel régional du Perche, à Nocé, dans l'Orne. Si le manoir de Courboyer, figure de proue du domaine, situé sur la hauteur a les fondations bien au sec même en période de fortes pluies, la partie basse du domaine longée par un ruisseau nonchalant a fréquemment les pieds dans l'eau, interdisant toute intervention motorisée classique.
Quelques images.








mercredi 21 septembre 2016

Laissez-Vous Guider






La  pratique de l'attelage vous titille ? Peut-être même avez-vous déjà eu quelques aventures guides en main ? Peut-être êtes-vous un meneur confirmé, comme ceux et celles rencontrés lors du concours d'attelage de tradition de Sourches, dans la Sarthe ?...
Quoi qu'il en soit, le Hors-Série tout beau tout neuf proposé par Attelages Magazine, avec en gros titre "Conseils & Petits trucs pour une bonne pratique de l'attelage" et en sous-titre "Votre formation, votre cheval, votre voiture, votre harnais, votre équipement" ne manquera pas de vous intéresser.
Dans toutes les bonnes Maisons de la Presse.


Le Percheron En Fête


Le  Syndicat ornais du cheval percheron fête son cheval  le 15 octobre 2016 à 20 heures, à la Salle des Fêtes du Gué-de-la-Chaîne près de Bellême.
Contact pour réservation : en bas du document.

mardi 20 septembre 2016

Tradition Sarthoise



Un  concours d'attelage de tradition dans un tel cadre, ça coule de Sourches !
Le département de la Sarthe et la commune de Saint-Symphorien peuvent désormais s'enorgueillir d'un concours international d'attelage de tradition (CIAT). C'est en effet avec en toile de fond le château de Sourches, propriété de Bénédicte et Jean de Foucaud, que s'est déroulé ce concours mis sur pied par Anita Rovers dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine des 17 & 18 septembre.

Une quarantaine d'attelages venus de plusieurs pays européens, Belgique, Allemagne, Italie, et bien sûr France, ont évolué pendant deux jours dans le parc du château et sur les routes environnantes. Le samedi s'est déroulée la présentation des attelages dans le parc de ce domaine de 90 ha. Le dimanche matin, les attelages s'en sont allés par monts et par vaux à travers la campagne pour un routier de 18 km avant de rentrer au château pour disputer une maniabilité en après-midi.
Cette maniabilité en images.









Mais mais... Oui, des percherons ! Une paire de percherons de robe noire en attelage de tradition... L'attelage de l'écurie Biget bien sûr.



Mais mais... Oui, des cobs normands ! Les cobs de l'écurie Norbert Coulon bien sûr.


dimanche 18 septembre 2016

Équi-Meeting Cheval Territorial


Il  y a quelques jours s'est déroulé au Lion-d'Angers dans le Maine-et-Loire le 1er Équi-Meeting consacré au cheval territorial. Organisés par l'Institut français du Cheval et de l'Équitation (IFCE), les Équi-Meetings -séminaires professionnels- sont des événements réunissant des professionnels autour d'une thématique cheval. "Un équi-meeting permet de rassembler dans un même lieu chercheurs, institutionnels, professionnels, pour rendre compte, échanger et réfléchir à des problématiques communes", précisent les documents publiés par l'IFCE.



De  gauche à droite, Pascal Landréat maire de Pont-Sainte-Marie dans l'Aube, Alexandre Champion gérant de Hippo-Écolo, Marion Lhôte de l'IFCE et Pit Schlechter président de la FECTU.

Cet équi-meeting cheval territorial, comme les précédents (équi-meeting tourisme en 2012, équi-meeting médiation en 2013, équi-meeting infrastructures en 2014, équi-meeting maréchalerie en 2015) s'est articulé autour de conférences plénières, de démonstrations et de moments de convivialité pour favoriser rencontres et échanges.

Le programme de ces deux journées consacrées au cheval territorial comportait 3 volets :
- le cheval territorial, nouveau modèle économique et social
- mise en œuvre, sécurité, compétences et réglementations
- cheval territorial, environnement et urbanisme

Au total, ce sont plus d'une vingtaine d'intervenants, élus, professionnels du cheval de trait, juristes, architecte, formateurs, gérants d'entreprise, responsables d'association, tous concernés d'une manière ou d'une autre par le cheval territorial, qui ont dressé à l'intention des élus et des professionnels présents un tableau aussi précis que possible de la réalité du cheval territorial et qui ont bien évidemment longuement évoqué l'avenir de ce cheval territorial.


Démonstration de tonte avec du matériel américain de marque Pioneer présenté par H2C-Distribution et un avant-train Bernard Michon Hippomobile.

Matériel hippomobile de travaux forestiers et d'entretien de zones sensibles présenté par le débardeur Jean-Baptiste Ricard.

Matériel de désherbage mécanique "StabNet" traction animale présenté par l'entreprise Avril Industrie.

Transport des enfants des écoles en voiture hippomobile.

Pendant ces deux jours de l'équi-meeting et la veille, des personnels des Haras du Lion-d'Angers, du Pin, de la Roche-sur-Yon, réunis pour l'occasion, ont investi la ville du Lion-d'Angers avec leurs chevaux de trait et ont proposé de nombreuses animations, des démonstrations d'utilisation de matériels hippomobiles modernes, des sorties en attelage pour les personnes âgées des maisons de retraite, des transports scolaires pour les enfants des écoles de la ville. Il s'agissait d'une opération de grande envergure de sensibilisation à l'utilisation du cheval de trait en milieu urbain.
Institutrices et instituteurs des écoles du Lion-d'Angers devront sans doute expliquer à leurs élèves pourquoi, après ces trois jours exceptionnels, les chevaux se sont envolés.

Démonstration d'arrosage en présence d'enfants des écoles, sur la Place de l'Hôtel de Ville.

En  prévision d'un hiver froid, Vivien Ricard a préparé quelques bûches pour le plus grand plaisir des participants à cet équi-meeting cheval territorial.

En  conclusion du marché hebdomadaire, la collecte des déchets sur la Place de l'Hôtel de Ville a été réalisé avec du matériel hippotracté.

Étienne Glémot, maire du Lion-d'Angers, est intervenu en ouverture et en clôture de l'événement.

En savoir plus :