dimanche 19 mars 2017

"Le Temps Passe"


Bernard Choplain, de l'Association sarthoise d'Attelage (ASA) nous a adressé un message : "Le temps passe".
Euh..., enfin, la citation complète serait plutôt : "Le temps passe et le week-end attelage des 15 et 16 avril à Beaufay dans la Sarthe approche à grands pas".
Dans ce message, il s'adresse à tous les meneurs et grooms qui envisagent de participer aux différentes épreuves, en ces termes :
« Pour celles et ceux qui veulent participer aux concours de Beaufay (15 et 16 avril), n'oubliez pas de vous inscrire :
Pour le SHF, date limite d'inscription : 10 avril. Engagement : 1ère année 26 €, 2ème année 29 €, 3ème année 34 €

Pour le concours Club et le Derby, date limite d'inscription : 9 avril. L'engagement est de 16 € pour le concours Club et de 12 € pour le Derby.

Le concours d'Utilisation SFET a été supprimé.

La randonnée de la Journée Nationale de l'Attelage se fera sur les chemins de Beaufay et alentours.


Pour toutes ces inscriptions, me contacter au 06.26.37.48.26. »

Bernard en profite pour s'adresser aussi à tous ceux qu'un week-end de plein air animé et convivial pourrait séduire, en leur disant : "les 15 et 16 avril, venez tous à Beaufay pour vivre en direct ces deux journées d'attelage. Vous ne le regretterez pas".
Sympa, Bernard, non ?!





Photos : Beaufay 2016.

ASA :
http://asa72.com/

vendredi 17 mars 2017

La Sarthe Sereine

Comme l'année dernière, l'AG du Syndicat sarthois du cheval percheron s'est tenue à Challes, au bien nommé "Challes Heureux". C'était samedi dernier, le 11 mars en après-midi. La matinée avait été consacrée à une présentation d'étalons au haras de Brassé au Grand-Lucé.

Rendons grâce au Challes Heureux et à ses rideaux colorés inondant la salle de réunion d'une lumière orangée, douce et feutrée, propice à une réflexion sereine sur le devenir du cheval percheron sarthois et national.
"Bon, assez de blabla ! Alors ?", allez-vous me dire fort justement.


Studieuse et constructive, serait-on tenté de dire de cette Assemblée générale. Ce qui ne veut pas dire que les difficultés du moment, car il y en a aussi en Sarthe, n'ont pas fait l'objet d'une attention toute particulière.
Tiens, au hasard, les sous. Le nerf de la guerre, selon la formule consacrée. Force est de constater que les subventions, aides, soutiens, appelez ça comme vous voulez, fondent comme neige au soleil ces temps-ci. Alors on a fait le bilan de ce qui fait rentrer de l'argent, en se promettant de faire mieux si c'est possible. On peut citer, par exemple, les calendriers, dont la vente largement assurée par Martine Collet pourrait peut-être être encore plus profitable. À la condition que chacun contribue d'une manière un peu plus active à la vente.
Au titre des actions mises en place, qui pourraient gonfler la case "rentrées" avec un peu plus de participations, il y a la soirée dansante de fin d'année et la journée en autocar au Salon de l'agriculture.

Jean-Luc Bâcle, président du Syndicat.

L'AG a aussi été l'occasion de mettre en avant les réussites de l'année. En tout premier lieu, les très bons résultats du Concours national 2016 de la race avec trois champions sarthois, Email du Narais, D'Oseille d'Atout et Dauphine des Lilas. Et du challenge intersyndicats qui a vu les équipes masculine et féminine de la Sarthe remporter les deux premières places.

Thomas Cosme, vice-président du Syndicat.

Bien évidemment, on a aussi parlé concours. Thomas Cosme, très au fait de tout ce qui est en rapport avec le PEJET (Programme d'excellence du jeune équidé de travail) a exposé les dispositions à prendre pour mettre en route cette année "les 2-ans" après le démarrage des "TTS 1-an" l'an passé. La journée PEJET, à confirmer, est fixée au 17 juin à l'Arche de la Nature. Un PEJET qui ne fait pas trop sourire avec ses plus : plus de sous à engager, plus de juges à trouver, plus de terrain pour les épreuves. Et nous n'en sommes qu'à la seconde marche. Dur peut-être, quand les seules sources vives mobilisables sont essentiellement bénévoles.

Martine Collet, secrétaire du Syndicat.

Sarthois, et donc concerné par cette AG départementale, Lionel Blanchet est intervenu en fin de réunion, mais plutôt en tant que président de la SHPF. Il a abordé, lors de sa prise de parole, quelques-uns des grands thèmes percherons du moment : les élections aux postes de responsabilté de la SHPF et les exportations de viande chevaline vers le Japon. En guise de conclusion, Lionel Blanchet a insisté sur le besoin, dans les circonstances actuelles, d'une SHPF forte, soucieuse de garder ses prérogatives et de rester maîtresse de son destin. Des paroles qui semblent avoir été bien accueillies et qu'il conviendra de confronter à l'épreuve du temps.

mercredi 15 mars 2017

L'Orne En Fusion


C'est en nocturne que le Haras du Pin a accueilli, vendredi 10 mars, l'Assemblée générale du Syndicat ornais du cheval percheron. Dans un bref mot d'introduction, Jean Chevret, en charge de la communication au sein du Haras, a annoncé que depuis la veille le Haras du Pin avait à sa tête une nouvelle directrice en la personne de Séréna Poucet et que Christophe de Balorre occupait désormais la présidence du Conseil d'administration de l'Établissement Public Administratif (EPA).


C'est dans la salle dite "pédagogique", ancienne écurie superbement restaurée, que se sont retrouvés environ quarante adhérents et sympathisants du Syndicat ornais, en présence de Véronique Louwagie, député-maire de L'Aigle.


On retiendra de cette AG le projet de fusion du Syndicat ornais du cheval percheron et du Syndicat hippique augeron du cheval percheron composé des départements de l'Eure, du Calvados, de la Manche, et de la Seine-Maritime. Une ébauche de statuts de la nouvelle entité qui aurait pour nom Syndicat du Cheval percheron en Normandie, a été distribuée aux personnes présentes qui peuvent ainsi faire part de leurs remarques avant que cette fusion envisagée ne continue sa route.

Voici en intégralité le préambule expliquant les raisons qui sont à l'origine de cette fusion en un Syndicat unique réunissant les cinq départements normands.
"La raréfaction des fonds publics, le contexte changeant des limites territoriales des institutions, l'exigence croissante de résultat de l'action territoriale, entraînent inévitablement un travail de fond et une revisite des statuts des associations locales crées pour la défense et la sauvegarde de la race des chevaux percherons. L'année 2016 a été mise à profit pour nouer des contacts forts avec les associations percheronnes des cinq départements de Normandie et de proposer la création d'une seule association regroupant alors des actifs des associations dissoutes.
La volonté commune qui a motivé l'ensemble des dirigeants est de peser au sein des institutions et de donner une visibilité toujours plus grande aux chevaux percherons.
Le choix a également été fait de positionner le siège de cette nouvelle association regroupant les cinq départements normands et la Région au cœur du Haras national du Pin dans l'orne dont la renommée internationale sera un levier bénéfique pour la sauvegarde de la race".

Traduit en langage de tous les jours, cette fusion, réponse inévitable à une situation percheronne préoccupante, signifie que le cheval percheron normand n'est pas au mieux. La chute des effectifs, que l'on parle du nombre d'éleveurs ou du nombre de chevaux, atteint un seuil qui devient inquiétant. Si l'on veut que le cheval percheron continue à être perçu comme normand, il est urgent de réagir. Pour ce faire, mettre fin aux manœuvres de clocher et avoir comme seule préoccupation le devenir du cheval emblématique du Perche devrait être un préalable à toute action de sauvegarde et de promotion.

Anthony Savale, trésorier du Syndicat ornais.

La réunion de vendredi a aussi été l'occasion d'évoquer les actions de l'année 2017. En dehors du concours départemental fixé début septembre à la Maison du Parc naturel régional du Perche à Nocé, selon le vœu du Bureau du Syndicat, tous les autres "rendez-vous percherons" sont restés dans le flou.
Voulant connaître les personnes souhaitant participer aux Parcours d'excellence du Jeune équidé de Travail (PEJET) pour les 1-an et les 2-ans, le président Bernard Boblet n'a obtenu pour toute réponse qu'un silence assourdissant. Le temps de la réflexion amènera peut-être quelques réponses positives...

Véronique Louwagie et Bernard Boblet.

L'Assemblée générale du Syndicat hippique augeron du cheval percheron aura lieu le samedi 1er avril à Saint-Loup-Hors dans le Calvados, salle de la Mairie à 10 heures 30.

mardi 14 mars 2017

AG Encore

Chevaux percherons, par Liska Llorca. Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou, 2016.

Avant de traverser le mois de mars, il faut bien regarder à gauche et à droite, en effet c''est comme avec les trains, une AG peut en cacher une autre.
Après les AG du début mars, Orne et Sarthe, il y aura celles de la fin mars. Tout d'abord, l'AG extraordinaire de la SHPF le lundi 20 mars au Centre socio-culturel de Nogent-le-Rotrou, puis l'AG du Syndicat du cheval percheron d'Eure-et-Loir & du Loir-et-Cher, à la Bazoche-Gouet, Espace Valladon, route d'Authon-du-Perche, le 31 mars 2017.

Pour traverser avril, il faudra encore rester vigilant puisque l'AG ordinaire de la Maison mère du cheval percheron, la SHPF, aura lieu le 8 avril au Haras du Pin.

dimanche 12 mars 2017

Le Printemps Des Étalons

Emblème de Crenon à Pierre-Yves Berger, Sarthe.



Eldorado à Lionel Blanchet, Sarthe.



En 1910, Ardouin Dumazet, dans Voyage en France, voyait avec l'arrivée dans le Perche des Américains acheteurs de chevaux percherons, le signe annonciateur du retour imminent du printemps.
Dans la Sarthe en 2017, c'est la présentation des étalons percherons au haras de Brassé au Grand-Lucé qui indique de manière quasi certaine que le printemps est sur le point de recouvrir de fleurs une terre que l'hiver avait en partie dépouillé de sa couverture végétale.
En ce samedi 11 mars, le public composé d'éleveurs, d'utilisateurs et de passionnés de la race percheronne, a pu observer quelques-uns des étalons -cinq de la Sarthe et un de la Mayenne- disponibles à la monte pour la saison 2017.
Les preuves photographiques de ce que nous avançons...

Email du Narais à Lionel Blanchet, Sarthe.



Éritier d'Atout à Jean-Luc Bâcle, Sarthe.



Une présentation d'étalons faite cette année sous forme de concours modèles et allures avec comme membres du jury Thomas Cosme, Paul Cosme et Gérard Liberge.

Black Boy à l'ANEP, en station chez Pascal Vallée, Mayenne.



Ut de la Vande à Lionel Blanchet, Sarthe.



Contacts :
Bâcle Jean-Luc : 06.83.72.54.55.
Berger Pierre-Yves : 06.62.50.91.59.
Blanchet Lionel : 06.03.19.67.08.
Vallée Pascal : 06.07.91.43.53.

mardi 7 mars 2017

Un "Sabots" Débardeur


Ce 77ème numéro du magazine Sabots, disponible en kiosque, est largement consacré au débardage au cheval. Cette activité à la santé en dents de scie n'est pas au mieux de sa forme actuellement :

« Activité qualifiée de renaissante depuis une bonne quinzaine d’années, le débardage en traction animale n’a rien d’un long fleuve tranquille. À l’image du terrain qu’il arpente avec ses animaux de trait à longueur d’année -dans le meilleur des cas-, la vie du débardeur est faite de hauts et de bas. Cette profession grandeur nature, au contact permanent de la forêt et vécue en compagnie d’animaux de travail, représente pour de nombreux jeunes en quête d’une vie en dehors des sentiers battus ou de moins jeunes désireux de s’engager dans une nouvelle voie, une vie trop souvent idéalisée. La réalité du terrain est malheureusement rarement à la hauteur des espoirs et des rêves que bien peu parviennent à concrétiser. »

Les trois premières parties de ce dossier spécial réalisé par JLD montrent trois facettes de ce métier complexe.




Et la dernière partie dresse un bilan : il y a ceux qui continuent et il y a ceux qui tournent la page...


Dans ce même numéro, vous trouverez aussi une "Histoire de joug", une race peu connue "Le cheval du Vercors de Barraquand", une journée technique traction animale à Port-des-Barques en Charente-Maritime, etc.

Bonne lecture !

lundi 6 mars 2017

C'Est Déjà Fini ?

Zut alors... c'est déjà fini, le Salon de l'Agriculture. Le Concours général agricole aussi, par voie de conséquence, re-zut...
Bon : vous, on ne sait pas ; mais nous, on y retourne ! Trop bien, le Salon !

Amandine nous a aidés de ses bons conseils en matière de mode. Bonne copine, la 'Mandine !

En parfaite trésorière, Brigitte avait organisé un atelier calcul mental. Toujours utile...

Jean-Jacques, lui, avait décidé de superviser un atelier photo. Bonne idée aussi...

Très élégante, Caroline nous a offert quelques cadeaux. Merci, Caroline !

Le Salon, c'est toujours l'occasion de revoir de vieux amis. Coucou Sophie, Michel, François !

... et de s'en faire de nouveaux. Joli couple, Victor et Dauphine !

Côté "choses sérieuses", on n'a pas été déçu non plus, tout le monde s'est pris au jeu. Faut bien...




Trop bien, on vous dit, le Salon.
En plus, cerise sur le gâteau, cette année, tout en restant chez soi, on a pu voir tout ce qui se passait sur le ring équin, en "direct live". Trop trop bien !
On a juste fermé les yeux une fois, tellement on ne voulait pas le croire, tellement on était malheureux.

À l'année prochaine ?

samedi 4 mars 2017

On A Reçu Des Nouvelles De...

Claude Segaud.

« Un jour, branle-bas de combat aux Genettes : Qésako avait quitté son enclos !!!!
Pour soulager Valérie, tout le monde sur le pont pour retrouver et ramener le «chéri» au bercail et consoler sa propriétaire.

Après quelques heures de recherches, c’est à Villepinte qu’il a été retrouvé, frustré de n’avoir pas été sélectionné pour la porte de Versailles !!! Ouf….. »


Coralie et Christophe Bordez.


«Voici quelques nouvelles de notre écurie (percheronne). Deux américaines sont arrivées, à qui nous devons tout apprendre. Il s'agit de Cloé Val d'Allier et Channe Val d'Allier. Ces deux demoiselles ont pour mensurations 1,70m et 730 kg.
Elles ont le même papa, le mythique et superbe BL Hanson's Ruby's Charly's. Cloé a pour mère Vintage Kings Vanessa (US) par Pleasant View King et Channe, Ryan Day Sacha Lyn (CA) par Valley View Johnny.
Nous nous sommes séparés de Charly de Montfrou (par Seigneur des Hates et Sultan de l'Horizon par Magic du Gué), classé, à l'âge de 2 ans, en diligencier au National de septembre 2014 et déclaré modèle insuffisant par la commission d'approbation pour être étalon. Charly mesurait à son départ de nos écuries, à l'âge de 5 ans, 1,76m et pesait 840 kg.
Bien cordialement. »

Merci à eux pour ces nouvelles percheronnes.

jeudi 2 mars 2017

Concours Général Agricole 2017


Pour avoir les résultats et des photos du Concours général agricole 2017, connectez-vous au site Internet de la Société hippique percheronne de France :
www.percheron-france.org/fr/actualites/

mardi 28 février 2017

Sur Vos Agendas Percherons

Des A.G.

A.G. du Syndicat ornais du cheval percheron le 10 mars 2017 au Haras national du Pin, salle de l'École, 20 heures.
A.G. du Syndicat sarthois du cheval percheron à 14 h 30 le 11 mars 2017, restaurant le Challes Heureux, Challes.
A.G. de la SHPF le 8 avril 2017, au Haras national du Pin.

Des présentations d'étalons.

Au Grand-Lucé, Sarthe, Haras de Brassé. Présentation d'étalons percherons à 10 h 30 le 11 mars.
À Mortagne-au-Perche, Orne, Présentation régionale d'étalons percherons, date non communiquée.

Des manifestations d'attelage.

Rallye du 1er mai, Orne. Contact Claude Segaud au 06.14.08.65.11.
Week-end d'attelage, Beaufay, Sarthe. Concours SHF et Utilisation. Samedi 15 avril. Derby dimanche 16 avril.