jeudi 27 août 2015

Et 1, Et 2, Et...


Le Challenge Intersyndicats aura donc bien lieu lors de la journée Femelles du Concours national de la race percheronne au Haras du Pin, le dimanche 27 septembre.
Des bruits de couloir, ou plutôt d'écurie, nous permettent d'avoir une petite idée des équipes susceptibles de prendre part à l'épreuve. On donne pour partants certains les vainqueurs des deux premières éditions, les Sarthois. Dans ce groupe, on réfléchit en plus à composer une équipe féminine mais l'intendance paraît poser problème.
Chez les plus fidèles ennemis des Sarthois, les Ornais, l'équipe féminine serait déjà constituée. Ce sont les garçons qui auraient quelques difficultés.
La Manche se prépare d'arrache-pied.
Le 28/41 fait de même.
La Bretagne semble bien être partante aussi.
Une rumeur fait état d'une possible équipe de la Mayenne.
L'équipe Rhône-Alpes serait non partante, sauf annonce contraire.
Peut-être d'autres équipes ? Mais les bruits d'écurie ne sont pas parvenus jusqu'à nos oreilles.

Photos ci-dessus : Challenge Intersyndicats 2014.

Intéressons-nous à nouveau aux Sarthois. En caméra cachée, ou plutôt en appareil photo caché, nous avons réussi à découvrir le nouveau (peut-être) numéro qui pourrait être au programme de leur saison 2016. Photos.
















Bon ben, y a plus qu'à mettre les percherons dessous.
On notera qu'une fois encore, un énergumène ornais -non identifié- a tenté de semer la zizanie chez les Sarthois. Les meilleurs ennemis du monde, on vous dit.

mercredi 26 août 2015

On Nous A Envoyé

Stéphanie Charron.


Des percherons et de la SHPF, Stéphanie est passée aux vaches... Elle nous présente son nouveau travail : « Il s'agit de deux contrats qui forment un temps plein. L'organisme se nomme le SAPERFEL. Il s'agit de l'organisme de contrôle laitier du département des Deux-Sèvres.  J’ai donc trouvé à partir de la fin avril et tout près de chez moi aux alentours de Niort.
Mon premier poste consiste à installer/désinstaller, sur un secteur défini, les « lactocorders » (appareil électronique permettant de mesurer la productivité des vaches laitières ainsi que la qualité du lait).
Le deuxième est un poste de coordinatrice, plus administratif, permettant de faire le lien entre les échantillons collectés et leurs analyses ».

Manon B


Cela s'appelle l'habituation. Habituation au violon pour Qésako. C'était avant sa participation à la fête de l'Écomusée du Perche, et plus précisément au pas de deux "Laissez-vous transporter" mis en musique au violon solo par Morgane.



Victor Mesnil.


Le jeune Victor est un habitué des principales manifestations de la race percheronne. Cela faisait quelque temps qu'il nous parlait de son percheron. "Un percheron un peu... spécial", nous avait-il dit, comme pour nous appâter. Bien sûr, on voulait en savoir plus sur ce percheron qui avait fait flasher Victor.
« Coucou, je m'appelle Diego et je suis un percheron de deux ans, oui oui un percheron, né dans la vallée de l'Huisne, avec de très belles origines. Alezan crins lavés comme diraient les puristes, rouge comme pourraient dire les éleveurs. C'est cette robe qui a charmé mes deux propriétaires, le père et le fils. Diligencier, je suis en apprentissage pour être monté et attelé. »  







mercredi 19 août 2015

Un Salon À Visiter

Avant d'interrompre ce blog pour quelques jours (reprise le mercredi 26 août), nous vous informons de la tenue d'un Salon très intéressant dans la Drôme.


"Bonjour,
Je vous informe de la tenue d'un parcours Traction Animale lors du Salon Tech&Bio, les 23 et 24 septembre prochains, à Bourg-les-Valence dans la Drôme.

Vous pourrez sans aucun doute y trouver votre intérêt. En effet, plusieurs aspects de la traction animale y seront présentés :
- L'utilisation de la traction animale en maraichage, PPAM et Viticulture, avec conférence, démonstrations et exposition de matériel (RRATA et Hippotese)
- L'intérêt du cheval en ville, avec conférences, démonstrations et exposition de matériel hippomobile (IFCE et ASECRA)
- La présentation de chevaux à la vente, et de la sélection du cheval de travail (IFCE et ASECRA)

Une navette hippomobile permettra de transporter les visiteurs entre les 2 pôles du salon.
Plusieurs fabricants de matériel hippomobile seront présents, ainsi que de nombreux professionnels, afin de répondre à vos interrogations.

N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements."
Julie Cessieux
06 77 10 67 06
Pour le Réseau Rhône Alpes Traction Animale
Pour tout savoir sur ce Salon Tech&Bio :

mardi 18 août 2015

Compléments De 15 Août


Pas de deux aérien pour Valérie et Isabelle.

Séduit par le matériel Bernard Michon, Claude Segaud a arrosé le terrain.


Comme chaque année depuis les origines de la fête, Pierre Sénéchal était là.

Les Japonais ont apprécié les colliers de la Sellerie percheronne.

Qu'y a-t-il de commun entre Bernard Michon, constructeur hippomobile, et Dominique René, maire de Chaise-Dieu-du-Theil ? Un vif intérêt pour le cheval territorial.


Pour tout savoir du débardage au Japon, Christine Sallé n'a pas hésité à sortir du bois...

Il aurait peut-être mieux valu tondre avant d'arroser ? Mais avec le matériel Bernard Michon, tout est possible.


dimanche 16 août 2015

Chagu Chagu Kling Kling




Après cette journée percheronne de l'Écomusée du Perche, fortement épicée aux saveurs extrême-orientales, on ne peut que reconnaître aux Japonais de la préfecture d'Iwate une réelle maîtrise dans l'art de la parure équestre.
Mais les Japonais semblent dotés d'une oreille bien différente de la nôtre. Sinon, comment expliquer qu'ils aient baptisé leur festival, né il y a 200 ans et dédié aux chevaux de travail, "Chagu Chagu", une onomatopée reproduisant, disent-ils, le tintement des clochettes que portent les chevaux autour du cou pendant la procession d'une quinzaine de kilomètres de cette fête traditionnelle ? Pareil événement, dans le Perche ou en France, aurait été baptisé "Kling Kling" plutôt que Chagu Chagu.

Relevée donc aux saveurs nippones, la recette de la fête percheronne de l'Écomusée du Perche a parfaitement fonctionné, pour le plus grand plaisir d'un public goûtant sans retenue et les yeux grand ouverts les tableaux successifs faisant alterner douceurs percheronnes et gâteries japonaises.
Parmi ces gâteries du Pays du Soleil levant, les parures des chevaux, un tireur à l'arc et sa mini monture, et l'unique débardeur professionnel au cheval que compte le Japon. Quant aux douceurs percheronnes, elles avaient pour noms carrousel monté, pas de deux, tandem monté, poste hongroise et évocation de zoothérapie.

La fête du 15 août à l'Écomusée a cette étonnante faculté de montrer à un public qui ne demande qu'à y croire une race dynamique, rassemblant sous une même bannière tous les acteurs du microcosme percheron. Le temps d'un 15 août.















À suivre demain mardi.