lundi 26 janvier 2015

La Marche À Suivre

Marion Prévost s'apprête à partir au travail avec le percheron Twist de la Gohaigne.

Twist, Marion Prévost et Dominique Monrocq dans le centre de Dozulé.

Dans les cartons depuis plusieurs années, le projet de cheval territorial à Dozulé dans le Calvados a vu le jour il y a quelques mois, avec la mise en place d'une collecte cartons/emballages le mardi et une collecte de verres sur deux jours, les jeudis et vendredis.
En charge de la compétence collecte et traitement des ordures ménagères, la Communauté de communes du Pays d'Auge dozuléen (COPADOZ) a opté à Dozulé pour un service organisé en régie. L'option prestataire de services envisagée dans un premier temps n'ayant pas été retenue.

Profitons de ce nouveau service territorial pour faire un récapitulatif des points cruciaux dans la mise en place d'un tel projet. Un récapitulatif qui comporte trois points : étude de faisabilité, compétence et formation des personnels, cheval préparé au travail en milieu urbain.



Étude de faisabilité.
Préalable indispensable à la mise en place d'un service territorial, l'étude de faisabilité pour Dozulé a été effectuée par Caroline Sun de la Commission nationale des Chevaux territoriaux (CNTC). Rappelons que l'IFCE (ex-Haras nationaux) est aussi en mesure de fournir ce type d'étude. Il est en effet très important de faire valider par des professionnels les aspects techniques du projet, en particulier ceux en relation avec le travail du cheval. La présence à Dozulé de plusieurs rues à fort dénivelé a contraint les porteurs de projet à prendre plus sérieusement en compte cette donnée liée au terrain. C'est un exemple.

L'étude de faisabilité a aussi pour but de fournir une évaluation précise de tous les coûts de mise en place et de pérennisation du service. Une telle étude fournit aussi des informations chiffrées sur les deux options qui s'offrent aux communes, à savoir travailler en régie ou en faisant appel à un prestataire (on peut aussi combiner les deux).



Compétence et formation des personnels.
Autre point capital. Il est impérieux de confier la conduite d'un attelage utilitaire en milieu urbain à une personne compétente et qualifiée. Issue du milieu cheval et avec une formation agricole, mais sans jamais avoir côtoyé le cheval de trait, Marion Prévost n'a pas hésité à effectuer plusieurs stages auprès de chevaux territoriaux à Trouville-sur-Mer, puis elle a suivi la formation qualifiante de cocher professionnel (CS-Utilisateur d'animaux attelés) au Haras du Pin.

Tout meneur territorial appelé à avoir des activités en milieu urbain doit a minima être titulaire de Galops d'attelage qui l'autorisent à mener en paire en ville. De toutes manières, il devrait être difficile d'assurer des personnels qui n'ont aucune qualification pour ce type d'activité.



Le cheval.
En matière de cheval, le service territorial impose la perfection. Ce qui n'exclut pas le risque mais le limite. Voilà, convenons-en, un des points délicats du cheval en ville dans la mesure où les chevaux aptes et disponibles pour ce type d'activité sont très difficiles à trouver. Le cheval à sang froid, le cheval de trait, doit bien évidemment être privilégié pour cette activité. Mais il doit aussi avoir été longuement formé et habitué au milieu hostile et plein de situations improbables que constituent les zones peuplées.

Avant d'intégrer le service de collecte des ordures ménagères de Dozulé, le percheron Twist de la Gohaigne avait occupé une position équivalente à Trouville-sur-Mer pendant une longue période. Une expérience bien réelle du travail en milieu urbain.



D'une manière générale, la mise en place d'un service territorial ne peut se concevoir dans l'à-peu-près, et la meilleure garantie de réussite reste de faire appel aux professionnels qui sont là pour aiguiller et conseiller : SHPF, IFCE, CNCT, Syndicat national des cochers, pour les principaux.

samedi 24 janvier 2015

On Nous A Envoyé

Michèle Fleury-Rousset.


Un percheron, ça boit, nous dit Michèle avec cette jolie photo de Quouet Bellêmois d'Oc (par Macareux des Archers).

Marcel Binet.


Mais enfin, Marcel, quelle idée de perdre ton temps à débourrer des percherons. On voit bien sur ces deux photos que le progrès électrique est arrivé en force jusque chez toi. Alors, maison connectée, voiture électrique, tout cela est à ta portée. Laisse tomber le débourrage des percherons. Il faut vivre avec son temps. Tout le monde sait bien que les chevaux de trait ne se trouveront plus dans quelques années que dans les écomusées.
Bravo quand même pour ton investissement auprès de la race percheronne. Un exemple à suivre.


Thierry Lichtfus.


De Belgique, Thierry nous présente Athys de Mesnilgrand, son percheron diligencier : 
"Mon percheron n’est autre que Athys de Mesnilgrand, né chez Alain Cousin à Yvetot-Bocage dans la Manche, par Ingao et Régate de Nesque par Jardinier d’Atout.
Il y a deux hivers, lors de la session « On Joue À La Neige », j’avais envoyé quelques photos de lui et de mes cobs, voir http://percheron-international.blogspot.fr/2013/02/on-joue-la-neige-6.html
Athys est chez nous depuis l’âge de six mois. Je l’ai personnellement débourré à la selle et à l’attelage à 3 ans.  Depuis l’automne 2014, il travaille régulièrement en paire avec une cob du même âge.
Voici quelques photos lorsqu’il est mené par Michael Sellier lors d’un stage dans nos installations.  Il faut savoir que Michael a bien connu le grand-père d’Athys, Silver Shadows Sheik, lors de son apprentissage au haras du Pin. 
De son avis, Athys est un très bon cheval. Malgré son jeune âge lors du stage, Michael l’a trouvé très léger et hyper maniable (selon lui, il se déplace comme un cheval ayant travaillé dix ans)."




vendredi 23 janvier 2015

La Route Du Poisson En Septembre



La Route du Poisson est au cheval de trait ce que le Tour de France est au cyclisme. Une épreuve mythique, populaire, qui à chaque édition marque fortement de son empreinte le milieu auquel elle appartient.

L'année 2015 devrait connaître une nouvelle édition de la Route du Poisson. Allain Houard, patron de l'organisation, l'assure dans le magazine Sabots : "Tout est désormais réuni et notamment sur le plan financier pour que la Route du Poisson se déroule le 3ème week-end de septembre 2015".
Le 3ème week-end de septembre, c'est donc du 17 au 20. Eh oui... La Route du Poisson, ce n'est pas deux jours, mais quatre jours d'épreuves et c'est même une semaine au total pour les participants si l'on prend en compte transport, installation et contrôle vétérinaire.
Épreuve d'endurance en relais, la Route du Poisson fait toujours date dans la vie d'un meneur, d'un accompagnateur, d'un... cheval de trait. "Elle a fait la Route du Poisson", annonce fièrement le meneur en passant la main dans la crinière de sa jument. "J'ai fait la Route 2015", diront avec émotion à leurs petits-enfants les participants à cette Route annoncée.

Attention, on ne fait pas la Route du Poisson, "pour se faire plaisir". On la fait pour représenter, pour promouvoir une race, une région. On ne fait pas la Route du Poisson pour soi mais pour un groupe, pour un collectif. C'est de cette aventure partagée que naît le plaisir. La Route du Poisson est une grande épreuve sportive pour les hommes et, bien évidemment, pour les chevaux. On ne fait pas la Route du Poisson par hasard. L'aventure se prépare longtemps à l'avance. Une équipe se compose de 50 à 70 personnes. Chacune avec son rôle bien déterminé. Participer à la Route, c'est aussi un budget qui se chiffre en milliers d'euros qu'il faut aller chercher avec les dents plusieurs mois avant l'épreuve. Et puis, capital, il y a les chevaux, qu'il faut entraîner pendant des mois pour leur permettre d'acquérir la résistance, le fond, pour assurer leurs deux relais entrecoupés de transferts en camion. Le tout sur une période de 24 heures.

À chaque édition de la Route du Poisson, on retrouve une bonne quinzaine d'équipes françaises et étrangères. Équipe boulonnaise, équipe Royaume-Uni, équipe bretonne, équipe perch...
Vous êtes partants ?
En images, retour sur la Route du Poisson 2012.











jeudi 22 janvier 2015

Detmold 2015 En Août


Premier rassemblement en Europe par l'importance, lié à la traction animale, organisé tous les deux ans, l'événement connu sous le nom de "Detmold"en France et de "Pferdestark" en Allemagne -le nom officiel- aura lieu les 29 & 30 août sur le site du château de Wendlinghausen à une quinzaine de kilomètres de Detmold dans le nord de l'Allemagne.
Cette grande fête du cheval de trait avait lieu auparavant à l'Écomusée de Detmold, mais depuis l'édition 2013 c'est le château de Wendlinghausen et son parc herbager qui servent de cadre à ce rassemblement.
Vous êtes partants ?
Retour en images sur l'édition 2013 de ce rassemblement.











mercredi 21 janvier 2015

HPD 2015 Dans L'Indiana


2015 bien entamé, il convient de dérouler le calendrier des événements chevaux de trait et traction animale de cette année.
Tenez, le plus prestigieux, les Horse Progress Days, événement annuel qui connaîtra en 2015 sa 22ème édition, aura lieu dans le sud de l'Indiana à environ 160 km au sud d'Indianapolis dans le county de Daviess.
Ah, j'oubliais la date, les 4 & 5 juillet.
Vous êtes partants ?
Retour en images sur les HPD 2014 à Mount Hope dans l'Ohio.