vendredi 21 novembre 2014

À L'Affiche

Le Mêle-sur-Sarthe, Orne.



Le baisser de rideau de la campagne 2014 approche. Comprenez : la foire aux poulains du Mêle-sur-Sarthe. Viendront ? Viendront pas ? Allemands, Belges et Anglais, bien sûr.

Mamers, Sarthe.



Une vingtaine de photos percheronnes exposées à l'Office de Tourisme. La reprise d'une petite partie de l'exposition qui avait été réalisée et présentée par le Conseil général de l'Orne en 2011 au moment du Congrès mondial.

Paris.



Un événement incontournable du monde du cheval.

Montmorillon, Vienne.



Un colloque sur la traction bovine qui pourrait déboucher sur la création d'une association d'utilisateurs de bovins attelés.

Wendlinghausen, Allemagne.



Se déroulant tous les deux ans, le grand rassemblement allemand de la traction animale avait lieu à l'Écomusée de Detmold dans le nord du pays. Depuis l'édition 2013, c'est le château de Wendlinghausen -à une quinzaine de kilomètres de Detmold- qui accueille cet événement de portée internationale.

mercredi 19 novembre 2014

L'Énergie Animale À Siez

Pollux, cheval de trait ardennais, plus grand que nature, accueille les visiteurs à l'entrée de Sciez-sur-Léman.

Nouveau matériel de tonte proposé par Bernard Michon Hippomobile.

Le percheron Prince de But, appartenant à Jean-Philippe Vincent, à l'aube d'une journée importante.

François Duvillard avec une voiture hippomobile spécialement conçue pour le transport de personnes en station d'hiver.

Avec une première journée dédiée aux professionnels et une seconde au grand public, les Journées de la traction animale de Sciez-sur-Léman en Haute-Savoie à la fin septembre ont mis en évidence le réel dynamisme d'une région -la région Rhône-Alpes- en matière de traction animale.
C'est la seconde année que la mairie de Siez, le Réseau Rhône-Alpes Traction animale et les Attelages Françoise Dulac unissent leurs forces pour organiser, en collaboration avec les prestataires de services d ela région, une manifestation consacrée à la traction animale.
Ce n'est pas un hasard si ce rassemblement s'est tenu à Sciez, une commune engagée depuis 2011 dans l'utilisation du cheval territorial -en prestation de services- pour la collecte de déchets et l'entretien des espaces verts.

Les nombreuses démonstrations qui ont émaillé ces deux journées ont permis de faire quelques rencontres incontournables quand la traction animale est à l'affiche. Par exemple, Bernard Michon, le constructeur de matériels hippomobiles ; jean-Louis Cannelle, le président du CERRTA ; Deny Fady, le président de l'association Hippotese ; ou encore le Suisse Marco Zandona, fer de lance de l'assistance électrique pour les véhicules hippomobiles.
Ces journées ont aussi été l'occasion d'évoquer la formation des hommes, avec une table ronde qui comptait parmi les intervenants le CFPPA de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie et le CFPPA de Noirétable dans la Loire.
En soirée les deux journées se sont terminées de belle manière avec le spectacle impressionnant de la troupe Jéhol et ses chevaux comtois.

Stéphanie Hopkins était venue de Suisse pour ces deux journées.


Jean-Louis Cannelle a assuré la démonstration de débardage.

Collier de travail sorti de l'atelier de Vincent Sappez.

Porte-conteneurs de l'entreprise Bernard Michon Hippomobile.

Porte-outil Bucher auquel on a ajouté un passe-partout qui permet des manœuvres plus aisées en bout de rang.

Des démonstrations de maraîchage et de viticulture ont été présentées au public.

Contacts :
Sciez-sur-Léman
Attelages Dulac
Réseau Rhône-Alpes Traction animale

mardi 18 novembre 2014

Jourdant Vise Le Maraîchage


Le Bâti universel Jourdant.

Fondée par Roger Jourdant, l'entreprise Jourdant s'est spécialisée en 1969 dans la production d'outillages pour le travail du sol pour motoculteurs et microtracteurs. En 2011, Stéphane Parrain -actuel dirigeant de l'entreprise- s'est engagé dans la production d'outils spécifiquement conçus pour le travail avec des animaux de trait. Cette branche traction animale ne représente pour l'instant qu'une part modeste du chiffre d'affaires de l'entreprise mais s'avère être en progression constante.

Stéphane Parrain à l'occasion d'une démonstration.



Dans l'atelier de production de l'entreprise Jourdant.

Installée à Dun-le-Poëlier dans l'Indre, l'entreprise Jourdant forte de sept salariés s'est fait en peu de temps un nom dans la production de matériels destinés au maraîchage en traction animale. "Notre ligne directrice est de produire une gamme d'outils maraîchers à un coût raisonnable accessible à quelqu'un qui débute dans cette activité", explique Stéphane Parrain qui dirige l'établissement avec son épouse Christelle, descendante directe de la famille Jourdant qui, il y a trois générations de cela, a créé l'entreprise.






Concentrée uniquement sur la production de matériels destinés au maraîchage, la branche traction animale de l'entreprise Jourdant a mis au point un Bâti universel, sorte de porte-outil très léger qui peut accueillir une gamme complète d'outils, charrue, herse, billonneuse, bineuse, cultivateur, butteur, arrache-pommes de terre. Le changement d'outil s'effectue d'une manière simple et rapide. Le Bâti universel peut être équipé, à la demande, d'un guidon ergonomique breveté. Autre avantage notable pour des maraîchers en installation, et donc avec des moyens souvent limités, la possibilité d'acquérir les différents outils progressivement, dans la durée.
Avec son Bâti universel, Stéphane Parrain met à la disposition des utilisateurs un outil sobre et abouti, facile d'emploi, qui peut être attelé à différents types d'animaux, cheval de trait, âne, mule, bœuf.
L'année 2012 a été importante pour l'entreprise Jourdant qui s'est vue décerner le label "Entreprise du patrimoine vivant" (EPV), une marque de reconnaissance de l'État mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d'excellence. Attribué pour cinq ans, ce label rassemble des fabricants attachés à la haute performance de leur métier et de leurs produits.

Guidon ergonomique breveté.

L'entreprise Jourdant à la Journée de l'Innovation qui s'est déroulée à Romagne en août 2014.

Contact.
Entreprise Jourdant
Z. A. des Grands-Champs
36210 Dun-le-Poëlier
02.54.40.63.26.
Pour des informations complémentaires sur le matériel traction animale produit par l'entreprise Jourdant, consulter le site https://fr-fr.facebook.com/jourdantsarl

lundi 17 novembre 2014

Décès De Monsieur Miles Frankel



C'est avec une grande tristesse que nous venons d'apprendre le décès, survenu le 4 novembre 2014, du docteur Miles Frankel. Depuis vingt ans, Miles Frankel -éleveur irlandais de chevaux percherons- est un habitué des rassemblements liés à la race percheronne en France. On avait l'habitude de le voir pratiquement chaque année en compagnie de ses amis britanniques au Haras du Pin à l'occasion du concours national de la race.
La vie d'éleveur percheron de Miles Frankel avait débuté en 1993 au Haras du Pin, avec l'achat de la jument Cabriole -de l'élevage Pascal Vallée-, une percheronne de trois ans pleine de Silver Shadows Sheik. En 2011, lors du 15ème Congrès mondial du cheval percheron, le docteur Miles Frankel avait été étroitement associé à l'événement puisqu'il occupait les fonctions de président d'honneur.
Nous garderons en mémoire le souvenir d'un homme affable et discret particulièrement attaché à la race percheronne.
Nous présentons à son épouse Emer, à sa famille et à ses amis nos plus sincères condoléances.


Miles Frankel assis à la tribune pendant le discours d'ouverture de François Chouanard, président de la SHPF, lors du Congrès mondial en 2011.

Miles Frankel et son épouse en compagnie de Rowena et John Mc Dermott dans la cour d'honneur du Haras du Pin.

Miles Frankel en compagnie de Geoffrey Morton (décédé fin 2013) au Haras du Pin pour le concours national percheron 2007.

Photos Jaunies




Jaunies naturellement, sans colorant artificiel, par un automne monté progressivement en couleurs par la grâce d'un savant mélange d'humidité et de douceur, les photos qui sont offertes aujourd'hui à votre saine curiosité ont été réalisées dans la vallée de la Loire du côté de Vouvray.
Il ne s'agit en aucun cas de vieilles photos jaunies par le temps qui passe. Ces photos-là ne comptent que quelques jours d'existence. La présence de chevaux de trait -des percherons- allant et venant et souvent montant et descendant dans les rangs de vigne -une vigne naturelle, biologique- pourrait laisser penser à certains peu au fait des évolutions récentes de la viticulture qu'il s'agit là d'images anciennes, témoignage d'un passé révolu. Ils auraient tort. Ces images jaunies sont au contraire un témoignage édifiant d'une viticulture moderne tournée vers l'avenir et soucieuse de préserver un capital inestimable, son terroir créateur de vins radieux.



On ne peut évoquer le travail d'Estelle Mulowsky, de Mickaël Bertolotti et de Philippe Chigard sans saluer le sens artistique développé dont ils ont fait preuve en choisissant, pour évoluer au sein de cet océan jaune, des percheronnes de robe noire. Voilà un souci du détail et un soin mis à aller vers le beau qui les honorent. Fidèles autant que faire se peut à la race percheronne pour des raisons qui leur sont propres et que nous respectons, ils auraient pu en cette circonstance choisir une robe pommelée ou gris clair tirant sur le blanc. Le tableau en eût été inachevé.






Renaissante, tentant malgré les nombreuses difficultés, de remonter la pente, la traction animale -qu'elle soit au service de la viticulture, des milieux naturels ou d'activités diverses en milieu urbain- peine à faire vivre ses serviteurs dévoués et passionnés. Dans ce contexte incertain, le "travailler ensemble" constitue une démarche de plus en plus courante. La prestation en bande, force de frappe douce, autorise la mutualisation des compétences, des moyens, et crée un environnement humain solidaire.
La traction animale appréhendée comme un nouvel art de vivre redonne tout simplement des couleurs à la vie.





Estelle Mulowsky : 06.32.95.76.65. Avec Sydney des Houlettes, par Storey Creek Knight Cruiser et Norah des Houlettes par Silver Shadows Sheik (née chez Chantal Courtemanche, Orne).

Mickaël Bertolotti : 06.13.20.11.34. Avec Valine des Vallées, par Czar of Livingstone Valley et Polka des Vallées par Kaki 83 (née chez Gérard Fortin, Sarthe).

Philippe Chigard : 06.63.80.45.65. Avec Urbane Barentine, par Orly de la Herpinière et Éclaire par Oléo (née chez Joël Hochart, Loir-et-Cher).

Colliers Espédis et Agilis de la Sellerie percheronne.
Porte-outils vignerons Équivinum.