mercredi 30 mai 2018

Danube, Décollage Immédiat




















Prix d'interprétation, Danube de l'Ambou et Isabelle.
Meilleur second rôle, Qésako de la Chapelle et Valérie.

mardi 29 mai 2018

Cent Ans Déjà


C'est le week-end prochain, les 2 et 3 juin 2018 que la Société percheronne britannique (British Percheron Horse Society) fêtera ses 100 ans, puisqu'elle a été créée en 1918, avec une fête percheronne qui réunira une cinquantaine de chevaux. Ce rassemblement se déroulera au Weald & Downland Living Museum, écomusée situé à Singleton entre Chichester et Midhurst dans le Sussex au sud de l'Angleterre.
Cette fête percheronne retracera les 100 ans d'existence de la BPHS avec des tableaux historiques et diverses présentations de chevaux percherons.
Voici en guise de rappel, quelques images "britanniques" glanées ces dernières années de l'autre côté de la Manche.










Une dizaine de chevaux percherons "français", vont  traverser la Manche à cette occasion, pour participer à l'événement. Ce groupe de percherons sera composé du "Carrousel monté 28/41", de l'attelage de tradition de l'écurie Biget et de l'étalon Diplomate Calisto de l'élevage Arnaud Gicquel.




Si la BPHS a été créée en 1918, les relations commerciales percheronnes entre le Perche et l'Angleterre avait pris forme dans les années précédentes malgré le contexte difficile de la Grande Guerre et les restrictions d'exportations imposées par le gouvernement français.
En 1914, puis en 1916 des autorisations exceptionnelles ont permis à des délégations anglaises de procéder à des achats en terre percheronne. La lecture de l'hebdomadaire de Nogent-le-Rotrou le Nogentais, du 11 novembre 1917, nous apprend qu'une délégation anglaise avait pu à nouveau procéder à des achats dans les environs de Mortagne et de Nogent-le-Rotrou. La délégation anglaise "comprenait le capitaine Boynton, M. Overman et le capitaine Skeather". Le journal donne la liste des éleveurs du Perche qui ont fait commerce avec cette délégation. Pour les étalons, "MM. Desjouis, Feuillard Ernest, Bourdin Ernest, Feuillard Ansbert, Chapelle (2 étalons), Moulin, Aveline Emile, Perriot Edmond, Barbet, Aveline Louis, Fermy", pour des prix variants entre 4 400 francs et 7 000 francs. Pour les juments, "MM. Powell (2 juments), Hamelin, Chantepie, Gasselin, Souvré, Bourdin (2 juments), Brouard, Bignon, Perriot, Chapelle", pour des prix variants entre 3 000 francs et 5 500 francs.


Lord Lonsdale, éleveur percheron et premier président de la BPHS ©SHPF

Le Nogentais poursuit :"De plus, un étalon et 4 juments de choix ont été acquis pour le compte d'un grand éleveur de Londres, Lord Lonsdale. Ce sont :
Lagor, étalon de 6 ans (premier prix à Nogent en 1914), à M. Chapelle d'Origny-le-Roux pour 13 500 francs. Ce cheval avait été vendu 20 000 francs à un éleveur américain, qui n'avait pu l'exporter à cause des hostilités.
Mansarde, jument de 4 ans (premier prix à Mortagne en 1917), à Mme veuve Levesque, de Courgeoust, pour 7 000 francs.
Indivise, jument plusieurs fois primée, à M. Hamelin, de Bellavilliers, pour 5 500 francs.
Malaria, (deuxième prix à Mortagne en 1917), à M. Powell, de Nogent, pour 4 600 francs.
Neustrie, jument primée, à M. Bignon, de la Mesnière, pour 4 600 francs.

Enfin ajoutons que les anglais ont continué leurs visites dans plusieurs fermes d'élevage de la région de Nogent, au cours de la semaine dernière, et qu'ils ont acheté notamment : trois juments chez M. Goulet, de Saint-Hilaire-sur-Erre; une chez M. Pelleray, à Saint-Cyr-la-Rosière; une chez M. Gouhier, à Colonard, etc., à des prix variants de 2 500 à 3 000 francs.

Cette reprise des affaires a réveillé passagèrement l'élevage percheron, en léthargie depuis la suppression des exportations. Espérons qu'elle n'est qu'un commencement et que nos alliés anglais continueront à suppléer, en attendant des jours meilleurs, nos fidèles amis des deux Amériques".



Rhum, fils de Lagor ©SHPF

Le 13 avril 1928, le journal L'Ouest-Eclair, reproduit un article du "Live Stock Journal" anglais, intitulé "nos beaux étalons percherons".
"Le célèbre étalon percheron Lagor vient de mourir à l'âge de 17 ans. Cet étalon fut importé en Angleterre en 1918 pour le compte de Lord Lonsdale, le sportsman bien connu.
Au dernier concours royal qui a eu lieu du 9 au 16 juillet à Nottingham et qui comportait notamment quatre catégories d'étalons, les premiers prix, dans trois de ces catégories, furent attribués à des fils de Lagor, un autre se classa deuxième "Scharden-Achille", un étalon né en Angleterre et également issu de Lagor, enleva le championnat battant Carburateur qui en France était imbattable.
Lagor fut aussi le père de Rhum, trois fois champion en Angleterre; de Rectorat, deux fois champion à Chicago, et de Supérieur également champion à Chicago.
Ces étalons ont été vendus par M. Chapelle à Origny-le-Roux (Orne)".

lundi 28 mai 2018

Encore Des Poulains











Élevage d'Egée
Davy Gesbert 

La Petite Croix
61130 St Fulgent-des-Ormes
02.43.34.42.23
06.84.48.08.41

http://elevage-gesbert-percherons.e-monsite.com/

dimanche 27 mai 2018

On Nous A Envoyé




До свидания (au revoir) ont dit Martine et Michel Lepoivre à leurs deux juments juste avant leur départ pour un long voyage de 3 000 km jusqu'en Russie.