jeudi 3 novembre 2016

La Cueillette Des Champignons


Revenus les mains vides, et penauds, de notre week-end de pêche aux moules à la pointe d'Agon dans la Manche, nous nous sommes octroyé, pour nous remettre de nos émotions, une seconde coupure, cette fois dans une forêt domaniale de l'Orne pour cueillir des champignons.
Vous ne connaissiez pas notre passion pour la cueillette des champignons ?
Alors que nous marchions dans le sous-bois les yeux rivés au sol à la manière des plus avertis des mycologues, notre attention fut attirée par une galopade à deux temps provenant d'une allée proche.
À la vue de deux solides destriers lancés en notre direction à la vitesse de la marée montante (au Mont Saint-Michel), notre instinct de survie nous intima l'ordre de prendre refuge derrière un chêne plusieurs fois centenaire. "N'ayez pas peur", nous lancèrent les deux cavalières, crinières flottant au vent. "Suivez-nous jusqu'à l'étang".
Décidément, nos "coupures" nous réservaient bien des surprises.
Rassurés par les sourires enjôleurs de nos deux amazones, nous les avons suivies jusqu'à l'étang où elles se sont adonnées à un grand arrosage mutuel avant de faire une pause pour nous conter leur histoire : "Nous sommes de l'Orne et........". Passionnés par ce qu'elles avaient à nous raconter, nous n'avons pas vu le temps passer... et il était déjà l'heure de rentrer.

Sur le retour, constatant que nous n'étions pas plus faits pour la cueillette des champignons que pour la pêche aux moules, nous avons décidé que dorénavant, nous resterions chez nous à nous consacrer à nos chères études percheronnes.

















6 commentaires:

Brigitte Guillaume a dit…

Qu'il est bon de prendre un bon bolet d'air en regardant les magnifiques photos de ces deux amies amazones, caracolant sur leurs adorables destriers... On en respirerait presque l'odeur de la forêt, on entendrait presque le bruit des galops et du tapis de feuilles s'envolant entre ciel et terre, on se réchaufferait presque des rayons du soleil et des vos rires... Merci de nous avoir éclaboussé ainsi, pour réveiller notre journée...
J'espère toutefois qu'au retour, Jean-Léo n'a pas trop appuyé sur le champignon, entre Orne et Sarthe ?

kuntz isabelle a dit…

Quand je vois le résultat, je pense que la cueillette a été très bonne!!!
il faut dire que la forêt ornaise a vraiment d incroyable surprise !

Merci Jean Leo et Sylviane d immortaliser des moments comme la cueillette des champions.....
Isa du perche

Anonyme a dit…

BRAVO LES FILLES,BRAVO LES CHEVAUX,BRAVO JEAN-LEO . SUPERBES PHOTOS DANS UN CADRE SUBLIME . RETOUR EN ARRIÈRE JE CONNAISSAIS MARTINE A LA PLAGE MAIS PAS LES SARTHOIS A LA PLAGE. ÇA DOIT ÊTRE NOUVEAU . BISES A VOUS. FRED LE PERCHERON.........

Anonyme a dit…

Et quelle belle cueillette pour cette fraîche matinée automnale!! De très jolies photos, à l'image des cavalières...
J'ai toujours su que les champignons étaient meilleurs que les moules !

À la prochaine cueillette !
Manon B.

Anonyme a dit…

Quelle magnifique série de photos...
Comme cette balade devait être agréable... !
:)

Bouteloup Valérie a dit…

J'ai passé un très bon moment avec ma complice et mon ami sarthois...
Bien évidemment quand Jean Léo voudra prendre un bol d'air et
sortir de son histoire percheronne, il sera le bienvenu dans l'Orne...

Merci à vous tous pour vos messages

Pensées affectueuses du duo IV