mardi 20 juin 2017

Séisme À Mondoubleau





C'est par une forte chaleur, pour ne rien arranger, que la région de Mondoubleau en Loir-et-Cher vient de subir un fort séisme d'amplitude 16 sur l'échelle de "Riches Terres" percheronnes.

16, comme le nombre de chevaux percherons qui ont pris part à la course montée de l'intercommunalité.

16, lancés dans une grande galopade qui a fait trembler jusqu'aux fondations de l'hippodrome des Collines du Perche.


À l'arrivée Valine devance Vanda

Vanda des Vallées

Sissi et Sirène à la lutte pour la troisième place


Solène récompensée pour sa première place


Seconde place pour Mona

Accolade entre les deux premières

Je pourrais vous dire que c'est à l'issue de l'un de ces séismes percherons, le premier ayant eu lieu en 1850 que tour de la forteresse de Mondoubleau a pris cet air penché qu'on lui connait. Mais les historiens ne manqueraient pas de pointer le mensonge. C'est cependant bien au milieu du 19ième siècle qu'ont eu lieu les 1ères courses hippiques de Mondoubleau, essentiellement consacrées aux chevaux percherons dont on tentait de préserver le type "trait léger" fortement concurrencé par le "trait lourd" à vocation agricole et utilisé aussi pour la traction de lourdes charges au pas

Jour de courses à Mondoubleau . (Coll. personnelle)

2 commentaires:

Brigitte Guillaume a dit…

Bravo à tous les participants !
Sans vouloir faire de pub, nous pouvons remarquer que les reportages de Jean-Léo nous procurent souvent "le double effet Kiss Cool" (slogan bien connu de petites pastilles rafraichissantes)... Un premier effet avec un séisme photographique de toute beauté, mettant en un clin d'œil nos pupilles en émoi, et un second effet, avec cette petite touche de bon goût sur l'histoire du cheval percheron, en sus...

QUINTARD a dit…

Bonjour
Assidu de votre blog et moi même utilisateur de chevaux de trait je ne comprendrais jamais l'intérêt des courses de vitesse avec des chevaux de trait.A quand le débardage avec des pur. sang.et les épreuves de traction avec des shetlands.
J'attends les arguments des défenseurs de ces épreuves.
.