mardi 18 juillet 2017

Obstacles En Rase Campagne




On le sait, les week-ends prolongés sont souvent synonymes d'embouteillages sur les grands axes de circulation. Plus rares, les difficultés sur les petites routes en rase campagne. C'est pourtant ce qui s'est passé samedi et dimanche dans l'Orne, du côté d'Origny-le-Butin. Les difficultés ont été causées par un groupe militant, vêtu de rouge et connu sous l'appellation  " Syndicat ornais du cheval percheron " engagé, à l'instar d'autres groupes départementaux équivalents, dans la sauvegarde d'une race équine, la race percheronne,  redevenue " race menacée " ... de disparition.

Avec l'aide d'une bande de bénévoles prêts-à-tout, quelques responsables déterminés de ce " Syndicat " ont totalement mis à mal la circulation des personnes et des marchandises autour d'Origny-le-Butin, en érigeant des obstacles et des barrages en tous genres sur les plus modestes chemins de circulation : portes étroites, ponts de bois branlants, goulets d'étranglement, et même voie d'eau à franchir à gué. Le chaos a été total,  pendant 2 jours, dans ce petit coin du Perche où, on le sait, le déplacement à cheval - attelé et monté - demeure le principal mode de locomotion d'une population attachée à ses racines et à ses traditions. En dehors d'une chute, sans gravité, aucun incident sérieux n'a été à déplorer.

Au delà des désagréments causés à la population par ces actions revendicatives, il faut saluer l'énergie déployée par ce " Syndicat " pour tenter de garder à flot une race en perte totale d'autonomie et à l'avenir très incertain.
Les preuves en images...

















3 commentaires:

kuntz isabelle a dit…

Heureusement que notre photographe est là pour immortaliser les embouteillages dans l'orne.
Merci
Isa

Brigitte Guillaume a dit…

Je confirme, les week-ends prolongés sont souvent synonymes d'embouteillages sur les grands axes... Et l'année prochaine, au lieu de rester coincés dans ces satanés bouchons sans liège, nous choisirons sans doute de venir à Origny Le Butin pour admirer le travail de tous ces militants plein d'énergie et de persévérance.
Quant à la perte totale d'autonomie de la Race Percheronne, être au bon vouloir d'instances aux petits bras musclés et au porte-monnaie bien gonflé, n'aide en rien à ce que puissions tirer notre épingle du jeu...

Anonyme a dit…

Merci pour ce reportage sur votre passion