lundi 29 juillet 2013

Je Porte, Tu Balises






















En franchissant la passe de la Berche à 2368 m d'altitude, Kangoo la mule et Rasta le mulet peuvent avoir le sentiment d'avoir accompli la plus grande partie de leur journée de travail. Pierre et Philippe, quant à eux, ont encore l'essentiel de leur journée à faire.
Pierre Perrachon et Philippe Escalle ont passé une grande partie des mois de juin et juillet, 42 jours exactement, à baliser 20 parcours de randonnée de longueur et de difficultés variables sur la commune de La Grave dans les Hautes-Alpes. Aujourd'hui, les deux muletiers ont pour objectif le balisage d'une partie du circuit 8 sur tout le secteur qui serpente dans les grandes étendues d'herbe du plateau d'Emparis. En face, la montagne de la Meije avec ses glaciers et ses trois pics qui flirtent avec les 4000 m, le Grand Pic, le Doigt de Dieu et le Pic central. La montagne de la Meije, en bordure nord-ouest du massif des Écrins, appartient au bassin de l'Oisans.


















Pierre et Philippe, impliqués depuis quelques années dans le milieu de la traction animale, ont eu d'autres vies avant cela. Pierre, mécanicien-ajusteur pendant 15 ans, s'est ensuite tourné vers des activités liées à l'accompagnement et à la randonnée en montagne. Philippe a connu un parcours plus linéaire de 30 années dans la banque.
Clairement en phase de reconversion, Pierre Perrachon et Philippe Escalle ont choisi une méthode douce pour intégrer leur nouveau milieu professionnel. En effet, ils ont choisi de travailler en SCOP, Natura-SCOP pour Pierre et ARCOOP pour Philippe. Intégrer une SCOP ne correspond pas à proprement parler à la création d'une entreprise mais à la création d'une activité nouvelle sous le statut d'entrepreneur-salarié dans le cadre juridique d'une coopérative existante. L'entrepreneur est responsable de la mise en œuvre et du développement de son activité et il bénéficie du soutien de la coopérative pour les obligations comptables, administratives et sociales.


















Philippe Escalle à gauche et Pierre Perrachon.
















Le travail de balisage des 20 circuits de randonnée, de 2 heures pour le plus court et de 7 jours pour le plus long, résulte de la volonté de l'association Les Chemins d'avant et de son président Denis Lavenant de faire renaître les chemins de mules d'autrefois et par là même d'offrir aux promeneurs et aux randonneurs de superbes parcours balisés dans une zone classée Natura 2000.
Ce travail de balisage réalisé par Pierre et Philippe doit beaucoup aux mules et au mulet qui ont quotidiennement acheminé le matériel sur les hauteurs. Pour les premières semaines de travail, c'est Nikita du Moulin 2, mule poitevine et Uryaz de l'Ogerie dit "Rasta", mulet poitevin, qui ont effectué le portage. Nikita et Rasta ont été formés au travail par le débardeur sarthois Jean-Baptiste Ricard.
En cours de chantier, Nikita, victime d'une piroplasmose, a dû interrompre son activité pendant quelque temps avant de retrouver toute sa vaillance. Le travail de Pierre et Philippe a pu se poursuivre grâce à Kangoo, une autre mule mise à disposition par Serge Tuaz, acteur de la traction animale en Haute-Savoie. Un épisode qui aura permis à Pierre Perrachon et Philippe Escalle de souligner le fort esprit d'entraide et de solidarité qui règne dans le milieu de la montagne.

















Pierre Perrachon
Équi-Savoie-Environnement
Villa Romanet
269, allée de Rochefort
73700 Bourg-Saint-Maurice
06.81.09.16.19.

Philippe Escalle
Traits à Propos
38210 Saint-Quentin-sur-Isère
06.84.97.13.15.

Pour tout savoir sur les chemins de randonnée de la Grave-la Meije, consulter le site :

2 commentaires:

Bouteloup Valérie a dit…

Ces photos méritent vraiment un commentaire :
pour le déplacement qu'à effectuer le photographe,
pour le travail de ces hommes et de leurs mulets,
ce qui nous donne un résultat remarquable en images.
C'est époustouflant !!!

océane rousset a dit…

De magnifiques photos ! un régale pour l'oeil !