mardi 25 octobre 2016

Des P'tits Coins D'Parapluie...



qui n'avaient rien de p'tits coins d'paradis.
En ce dimanche après-midi, l'Arche en fête percheronne ressemblait à une vaste concentration de tests de soudaineté. Rien cependant qui puisse susciter l'émoi chez les percherons originaires d'un pays aux prairies humides qui ont depuis longtemps mémorisé dans leurs gènes les caprices dégoulinants de la nature.
La pluie, trouble-fête quand elle est dominicale, a vidé le rassemblement de l'Arche de ce qui en fait habituellement le succès, le public.
Le cheval percheron, si l'avenir lui prête longue vie, aura bien d'autres occasions de briller sous le soleil. Une réflexion qui, en ce dimanche soir, n'était pas de nature à réjouir les organisateurs de ce qui fut, sans qu'aucune responsabilité humaine ne puisse être engagée, un rendez-vous manqué.









2 commentaires:

Brigitte Guillaume a dit…

Parfois la pluie arrive à passer entre les gouttes...
Mais heureusement pour eux, les Sarthois ne sont pas solubles dans l'eau !

kuntz isabelle a dit…


Nul ne sert de crier vos qualités, laissez nous juste regarder les belle choses !

Isa du perche