lundi 20 décembre 2010

Arrêt Sur La Ligne Shanghaï-Brest

Il est des jours où les kilomètres paraissent bien longs. Origny-le-Butin, par exemple. Ce n'est pas loin de Mamers. Sauf les jours de neige.
En ce lundi matin, les conditions étaient dantesques puisque même les camions de la ligne Shanghaï-Brest avaient dû interrompre leur périple dans la traversée de Chemilli à cause de la neige.
Si j'ai pris la direction d'Origny-le-Butin, dans l'Orne, entre Bellême et Mamers, c'est que j'en ai assez de chercher des percherons blancs sur fond de neige. Alors, en allant à Origny-le-Butin, je savais que je pourrai facilement les repérer, les percherons noirs (et gris foncé). Même avec des culs de bouteille en guise de lunettes, impossible de les rater.
Cela n'a pas manqué ! Je les ai aperçus tout de suite, dans un grand pré en contrebas. J'ai sauté la clôture et... tout s'est bien passé.
Pourquoi je dis ça ? Voyez la suite...
... parce qu'il y a déjà quelques années, un après-midi de printemps, dans ce même pré, j'avais franchi la barrière pour photographier une percheronne que je croyais être à Bernard Boblet. Erreur... Et j'ai été "sorti" du pré à grands coups de barre en fer dans le dos par... un moine hystérique.
Histoire vraie.
Elevage Bernard Boblet
Le Verger
Origny-le-Butin
02.33.73.04.56.

3 commentaires:

Chris a dit…

Tu es sur que c'était un moine? C'était peut-être un jedi?
Bonnes fêtes Chris

JLD a dit…

Non, c'était un moine et cela s'est terminé à la gendarmerie....

Bernadette a dit…

ils s'appelaient pierre marie et frère pascal hospitalité saint joseph .peut être des agents doubles!!jean léo nous allons t'envoyer des pho...promis la prochaine fois on t'appelle
franck du gué de la chaine