dimanche 17 mars 2013

Pensée Dominicale


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Alors Brigitte, il est 9h30 et toujours aucun signe de ta part!! Peut être te repose tu de ne pas commenter??? Nicolas GARNIER

Brigitte Guillaume a dit…

Patience Nicolas...
Je suis partie chercher un peu d'huile de coude pour me décroiser les doigts...

Anonyme a dit…

Marcel a dit
Je crois plutôt que vu le vent qu'il fait Brigitte à le cerf-volant
Amitiés
Marcel Binet

Brigitte Guillaume a dit…

Quelle histoire !
J'étais donc partie chercher un peu d'huile de coude pour me décroiser les doigts mais cela n'a pas été de tout repos...
Depuis, c'est simple, les bras m'en tombent. Pas pratique pour écrire !
De toute façon, dès ce matin, ça commençait mal...
J'ai failli ne pas mettre les deux pieds dans le même sabot. Une grossière erreur pour quelqu'un qui n'a pas la cheville ouvrière mais qu'à cela ne tienne !
J'ai tout de suite fait venir mon valet de pied, un homme sur qui je peux me reposer en toute quiétude.
Sans tarder, il m'a arraché ce fichu poil dans la main qui me gênait depuis longtemps...
Pourtant, au bout de cinq minutes, PATATRAS !
J'ai voulu lever le pied trop vite et il a dû me remettre illico presto les doigts de pieds en éventail d'un grand coup sec : CRAC !
C'est malin, depuis je ne peux même plus lever le petit doigt et c'est bien involontairement que je me suis retrouvée aux assises ( comme saint François...).
Tête baissée, j'observe le repos au microscope et inlassablement il me vient une question :
" miroir, au mon miroir, ne vois-tu rien venir ? " et depuis ce matin, c'est toujours la même réponse..." si, je vois venir Marcel avec ses gros sabots. Il agite un cerf-volant et à mon avis, il te cherche !!! "

Canaye la jument multicolore a dit…

Je prends décidément toujours autant de plaisir à regarder votre blog. Merci encore aux encouragements que vous me portez ! à bientôt